19.9 C
Tunisie
dimanche, janvier 28, 2024

Les États-Unis accusent l’Iran d’avoir comploté pour tuer le conseiller à la sécurité nationale de Trump

- Publicité -
- Publicité -spot_img

Les États-Unis ont accusé mercredi un membre des Gardiens de la révolution iraniens d’avoir comploté pour assassiner le conseiller à la sécurité nationale de l’ancien président Donald Trump, John Bolton.

- Publicité -

Le ministère américain de la Justice a déclaré que Shahram Borsafi, également connu sous le nom de Mehdi Rezaei, 45 ans, de Téhéran, était probablement motivé pour tuer Bolton en représailles au meurtre du commandant des Gardiens de la révolution iraniens Qassem Soleimani, qui a été tué lors d’une frappe de drone américaine en janvier 2020.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

Le ministère a déclaré que Borsafi était également prêt à payer 1 million de dollars pour une deuxième « mission ».

Morgan Ortigas, une ancienne porte-parole du département d’État, a déclaré que Mike Pompeo, secrétaire d’État de Trump, était la deuxième cible. Le ministère de la Justice n’a pas encore commenté l’affaire.

L’Iran n’a pas de traité d’extradition avec les États-Unis et Borsafi est toujours en liberté. Aujourd’hui, mercredi, le Federal Bureau of Investigation (FBI) a publié une affiche le présentant comme l’un des hommes les plus recherchés.

A la une
Articles similaires