10.9 C
Tunisie
lundi, janvier 29, 2024

L’eau du SONEDE n’est pas conforme aux spécifications

- Publicité -
- Publicité -spot_img

Un rapport réalisé par un expert en charge du tribunal administratif de Kairouan a révélé que « l’eau de la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux » (SONEDE) à Haheb El-Ayoun n’est pas conforme au cahier des charges des éléments de couleur et de fer, selon ce qui a été annoncé par le chef de la branche du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux à Kairouan, Sawsan Jaadi, lors d’une conférence Le journaliste après que le forum a soumis un dossier urgent contre SONEDE.

- Publicité -

Le rapport de l’expert près les tribunaux en génie hydraulique a indiqué que la proximité du site du puits profond « Al Ghuwaiba Al-Sawda » avec le centre de collecte et de transport des déchets à Hajeb El-Ayoun, à une distance de 120 mètres , pourrait avoir un impact négatif sur la qualité de l’eau du puits qui alimente la ville.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

La branche du Forum a exigé l’arrêt immédiat de l’approvisionnement des habitants de Hajeb El-Ayoun en eau du puits profond « Al Ghuwaiba Al-Sawda » et en eau du puits profond de l’usine de laine, afin d’éviter de nouveaux dommages à la santé.

Pour sa part, le militant de la société civile à Hajeb El-Ayoun, Walid Al-Hajji, a déclaré que le nombre de citoyens sous dialyse rénale est passé à 27 dans la région, a-t-il dit, soulignant que « plusieurs maladies de la peau telles que les démangeaisons causées par se baigner avec cette eau polluée » est apparu.

Il a souligné que les habitants de la région ont décidé de boycotter le paiement des factures « SONEDE », jusqu’à ce que la société Al-Sunad fournisse des services et de l’eau potable pour lesquels les citoyens peuvent percevoir des factures.

Lire aussi  Bouden rencontre Taboubi et Majoul

Les habitants de Hajeb El-Ayoun ont effectué plusieurs vigiles depuis 2020, lorsque le premier cas de pollution est apparu à l’école préparatoire de l’œil nu, qui était des dépôts ressemblant à des cheveux ou des peluches provenant du robinet de l’école, puis il y a eu des cas successifs de découvrir la couleur de l’eau virant au jaune à l’intérieur des maisons.

La Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux a démenti à plusieurs reprises, sur la base des analyses microbiologiques qu’elle avait effectuées, « l’eau n’est pas polluée, contrairement à ce que révèle l’œil nu ».

D’autre part, les analyses d’eau potable réalisées par la Direction Régionale de la Santé dans les années 2020 et 2021 ont révélé que « 8 analyses n’étaient pas conformes aux spécifications tunisiennes (14-09-2013) sur 97 analyses en 2020, ainsi que 6 analyses non conformes aux spécifications tunisiennes (14/09/2013).2013) sur 74 analyses réalisées en 2021.

A la une
Articles similaires