11.9 C
Tunisie
dimanche, janvier 28, 2024

Après la visite de Biden, Poutine et ben Salmane discutent de la production de pétrole

- Publicité -
- Publicité -spot_img

Le Kremlin a indiqué que le président russe Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane se sont entretenus par téléphone, jeudi 21 juillet 2022, et ont souligné l’importance d’accroître la coopération dans le cadre de l’organisation « OPEP+ » des producteurs de pétrole.

- Publicité -

Cette conversation a eu lieu six jours après que le président américain Joe Biden a rencontré le prince héritier en Arabie saoudite.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

« La situation actuelle du marché mondial du pétrole a été discutée en détail, et l’importance d’accroître la coopération dans le cadre de l’OPEP+ a été soulignée », a déclaré le Kremlin.

« Nous notons avec satisfaction que les pays participant à ce modèle remplissent systématiquement leurs obligations afin de maintenir l’équilibre et la stabilité nécessaires sur le marché mondial de l’énergie », a déclaré le Kremlin dans un communiqué.

L’OPEP + comprend l’Organisation des pays exportateurs de pétrole avec un groupe d’autres producteurs, dirigé par la Russie.

Le Kremlin a déclaré que les deux dirigeants avaient également discuté de l’élargissement des liens commerciaux et économiques et échangé des points de vue sur la situation en Syrie.

L’Arabie saoudite se rapproche de la Russie

Des responsables saoudiens avaient déclaré avant la visite du président américain Joe Biden en Arabie saoudite que le royaume riche en pétrole était plus proche que jamais de la Russie et qu’il n’avait pas l’intention de se séparer de Moscou ou d’aider Washington à pomper plus de pétrole.

Le Wall Street Journal américain a cité des responsables saoudiens – dont les noms n’ont pas été mentionnés – disant que le royaume s’est engagé à prendre des décisions pétrolières par le biais de l’alliance OPEP +, et en consultation avec la Russie.

Lire aussi  Après Corona : "Langia" un nouveau virus mortel qui apparaît en Chine

Les prix élevés du pétrole ont aidé la Russie à financer sa propre attaque contre l’Ukraine et les dommages économiques à l’Occident.

Les responsables saoudiens et russes ont également déclaré que l’OPEP + est désormais devenue la pierre angulaire de leur politique étrangère, et qu’il existe actuellement des plans entre les deux pays pour augmenter le commerce et les investissements, ce que les responsables saoudiens ont clairement indiqué que le prince Mohammed bin Salman considère comme une tendance générale de distance de l’Occident, et cette tendance inclut également une plus grande interaction avec la Chine.

Le journal américain souligne que le partenariat saoudien avec la Russie représente une partie des efforts de Moscou pour exploiter la volonté de Washington de réduire son implication dans les conflits au Moyen-Orient.

Quant au Royaume, l’alliance avec la Russie allège le fardeau de Riyad afin de réduire douloureusement la production de pétrole brut, alors que les prix augmentent fortement à un degré qui ne satisfait pas Washington.

De leur côté, les responsables de la Maison Blanche ont refusé de commenter ce qui a été rapporté par le journal américain, tandis que les responsables américains ont déclaré que « l’Arabie saoudite reste fermement dans le camp de l’Occident », citant son vote à l’Assemblée générale des Nations Unies cette année pour condamner l’attaque russe contre l’Ukraine, les responsables saoudiens ayant déclaré avoir été surpris par l’attaque.

A la une
Articles similaires