11.9 C
Tunisie
dimanche, janvier 28, 2024

Rapport : Les grands barrages de Tunisie pourront être hors service dans quelques années !

- Publicité -
- Publicité -spot_img

Evidemment, le délabrement accru des infrastructures vitaux du pays notamment les structures hydriques et en particulier les barrages, faute de maintenance et d’investissement durant les dernières années, ne peut pas être sans conséquences socio-économiques.

- Publicité -

Au fait, l’Observatoire Nationale de l’Agriculture (ONAGRI) relevant du Ministère de l’Agriculture, des ressources hydriques et de la pèche maritime vient de publier aujourd’hui samedi 21 août 2021, un rapport inquiétant relatif à la situation des grands barrages et les risques qui menacent leur durabilité.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

L’envasement des barrages est l’un des problèmes préoccupant dans la mobilisation des ressources en eaux en Tunisie, à la date du 12 août 2021 l’envasement des grands barrages (36) est estimé à 675 Millions m3 sur une capacité initiale de 2988 Millions m3, soit un taux d’envasement moyen de 23%, indique le rapport.

Selon les données de l’ONAGRI, trois barrages présentent un taux d’envasement supérieur à 50%, il s’agit de Mellègue, Siliana et Rmil, pourtant, un seul de ces trois barrages a atteint une durée de vie de 50 ans, les deux autres ont respectivement des durées de vie de 34 ans et de 19 ans. Ces barrages sont situés dans des régions qui sont pour la plupart pauvres en ressources en eaux.

En considérant les mêmes conditions climatiques actuelles et sans aucune intervention visant la réduction de la sédimentation, les barrages de Mellègue et de R’mil seront totalement envasés en 2035 et celui de Siliana en 2047, assure le rapport de l’observatoire…

En outre et selon le tableau de bord de l’ONAGRI au titre du mois courant, à la date du 09/08/2021, les apports cumulés aux barrages ont atteint 789,6 millions de mètres cubes (Mm3). Ils ont été nettement inférieurs à la moyenne de la période (1862,1 Mm3) et dépassent légèrement les apports enregistrés à la même période de l’année précédente (780,6 Mm3).

Lire aussi  Arrestation de l’ancien Premier ministre Hamadi Jebali

Par conséquent les réserves en eau dans tous les barrages ont atteint 834,2 Mm3 contre 1094,3 Mm3 enregistrés à la même date de 2020 et une moyenne enregistrée au cours des trois dernières années de 1152,2 Mm3, soit un déficit de 318 Mm3.

D’après les données statistiques, durant la période 01/09/20-08/08/21, la pluviométrie enregistrée a été significativement élevée dans les régions du Nord et du Centre Est. Elle a légèrement dépassé les niveaux enregistrés durant la moyenne de la période dans la région du Centre Est. Par rapport à la même période de la campagne écoulée, la situation pluviométrique a été caractérisée par un niveau déficitaire dans toutes les régions.

Pour mémoire, les derniers indicateurs économiques renvoient à une régression du taux de croissance de la valeur ajoutée agricole qui se situe à (-4,7%) pour le deuxième trimestre de l’année 2021, succédant à une baisse de (-6,9%) au cours du premier trimestre de l’année 2021.

A la une
Articles similaires