11.9 C
Tunisie
dimanche, janvier 28, 2024

L’Institut d’études stratégiques alerte : le pouvoir d’achat des tunisiens s’est détérioré

- Publicité -
- Publicité -spot_img

L’Institut tunisien d’études stratégiques a averti que les données de la situation alimentaire nationale au cours des six premiers mois de 2022 indiquent une détérioration très importante du pouvoir d’achat du citoyen tunisien avec une hausse sans précédent du déficit de la balance alimentaire, notamment en raison de la guerre russo-ukrainienne, ajoutant que si aucune mesure urgente n’est prise, la situation est sur le point de se détériorer davantage au cours du second semestre 2022 et 2023.

- Publicité -

Un document préparé par l’Institut tunisien d’études stratégiques, intitulé « Améliorer la sécurité alimentaire pour la Tunisie en 2022-2023 », a fourni une analyse approfondie de la situation de la sécurité alimentaire en Tunisie, expliquant en même temps, comment les facteurs critiques ont affecté la question de la sécurité alimentaire, qui pourrait la rendre vulnérable à l’impact des répercussions de la crise. Le ministère des Affaires étrangères lié à la guerre russo-ukrainienne propose dans son analyse trois scénarios possibles.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

Le premier scénario est lié au maintien des efforts en cours dans le domaine de la sécurité alimentaire. Quant au scénario favorable pour le pays, il s’agit de s’engager dans des mesures et initiatives volontaires pour réduire l’impact de la crise russo-ukrainienne sur la sécurité alimentaire, tandis que le troisième scénario, le noir, table sur un impact plus puissant de la crise russo-ukrainienne avec des facteurs climatiques inappropriés et un manque d’implication des agriculteurs et des acteurs d’autres activités dans les efforts pour atténuer les répercussions de la crise sur la sécurité alimentaire.

Sur la base du scénario espéré à court terme, l’Institut a proposé un ensemble d’interventions réalisables à des degrés divers, afin d’améliorer la situation de la sécurité alimentaire au cours des années 2022 et 2023. Institutions, administrateurs, privés et société civile, autour de des objectifs dans le but d’éviter le pire, c’est-à-dire d’incarner le troisième scénario, le noir.

A la une
Articles similaires