16.9 C
Tunisie
dimanche, janvier 28, 2024

La Tunisie après le Référendum du 25 juillet

- Publicité -
- Publicité -spot_img

Le président Kais Said a scellé mercredi 17 août 2022 la nouvelle constitution de la République tunisienne (Constitution du 25 juillet 2022), mettant fin aux travaux de la constitution de 2014, la plupart de ses dispositions ont été suspendues pendant la période des mesures exceptionnelles . La prochaine étape pour la promulgation de la nouvelle constitution sera la mise en place de la Cour constitutionnelle, dans « le plus tôt possible », selon ce que le chef de l’Etat a adressé hier au peuple. Saeed s’est également engagé à publier une nouvelle loi électorale qui sera adoptée lors des prochaines élections législatives prévues pour le 17 décembre, selon ce que Saeed avait annoncé plus tôt lors de son discours quelques jours avant la commémoration du 11e anniversaire de la révolution.

- Publicité -

Alors que Said procède à la réalisation du cap du 25 juillet sur le plan politique et institutionnel, suscitant unilatéralement les critiques de ses opposants et de plusieurs partis internationaux, selon le calendrier qu’il a annoncé, la dégradation de la situation économique et sociale du pays stagne toujours, malgré les président promettant à plusieurs reprises de travailler pour améliorer les conditions de vie des Tunisiens sans Cela a un impact tangible sur le terrain.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

Les indicateurs mettent en garde contre une nouvelle détérioration de la situation sociale et économique, avec des solutions limitées de la part du gouvernement en raison de ressources limitées.

Voici la chronologie des stations politiques les plus en vue en Tunisie depuis le lancement de la piste du 25 juillet :

25 juillet 2021 :
Qais Saied annonce l’activation de l’article 80 de la Constitution, limoge le Premier ministre Hisham Al-Mashishi, décide de geler les travaux du Parlement et de lever l’immunité des représentants du peuple.

Lire aussi  Saied rencontre Bouden et insiste sur la préparation d'un décret pour les élections

22 septembre 2021 :
Saeed renforce considérablement ses pouvoirs et se spécialise dans la législation conformément aux décrets par le biais du décret n ° 117 de 2021 relatif aux mesures exceptionnelles.

29 septembre 2021 :
Le président de la République désigne Najla Boden pour former le gouvernement, en tant que première femme à ce poste.

13 décembre 2021 :
Saïd annonce dans un discours au peuple le calendrier politique et électoral.

30 mars 2022 :
Le chef de l’État annonce la dissolution du Parlement après que 121 députés ont tenu une session plénière gelée à distance et voté un projet de loi annulant les mesures exceptionnelles annoncées par le président Saïd le 25 juillet, dans une démarche que Saïed a vue comme une tentative de coup d’État.

20 mai 2022 :
Formation d’un organe consultatif dirigé par le général de brigade Sadiq Belaid pour prendre en charge la rédaction de la « Constitution de la Nouvelle République »

30 juin 2022 :
Le Président de la République publie le texte de la Constitution, qui sera soumis à référendum, après avoir apporté des modifications majeures à la proposition du Comité Consultatif, dont le chef est acquitté de la version publiée au Journal Officiel.

25 juillet 2022 :
Les Tunisiens votent la nouvelle constitution.

17 août 2022 :
Le Président de la République scelle la nouvelle constitution et autorise sa promulgation au Journal Officiel.

A la une
Articles similaires