10.9 C
Tunisie
lundi, janvier 29, 2024

La France espère que la transformation politique et institutionnelle de la Tunisie se fera dans les « meilleures conditions »

- Publicité -
- Publicité -spot_img

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a exprimé son espoir que la transformation politique et institutionnelle en Tunisie se déroule dans les meilleures conditions et dans le « respect de l’État de droit » à l’approche de la date du référendum sur le nouveau projet de constitution prévue. pour le 25 juillet, lors d’un entretien téléphonique qu’elle a eu hier avec le ministre des Affaires étrangères, de l’Immigration et des Tunisiens à l’étranger Othman Jarandi, a indiqué vendredi le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

- Publicité -

Selon le communiqué, le ministre a souligné l’importance que la France attache à la préservation des acquis démocratiques de la révolution de 2011 et à la garantie des droits fondamentaux et des libertés individuelles.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

Selon le communiqué, le ministre a réitéré le soutien de la France à la Tunisie et à son peuple face aux défis économiques et sociaux auxquels le pays est confronté.

Elle a salué à cette occasion le « dialogue constructif » entre les autorités tunisiennes et la mission du Fonds monétaire international, récemment transférée en Tunisie dans le cadre des négociations pour obtenir un prêt de 4 milliards de dinars pour combler le déficit budgétaire, en contrepartie de réformes économiques. qui affectent principalement les subventions alimentaires, la masse salariale et la réforme des institutions gouvernementales.

Le ministère français des Affaires étrangères a appelé la Tunisie à poursuivre ses efforts pour parvenir à un accord dans les meilleurs délais, et à commencer à mettre en œuvre les réformes nécessaires à la lumière du dialogue avec les différents acteurs politiques et économiques pour la prospérité du pays, selon le texte du communiqué.

Lire aussi  Météo du jeudi 28 juillet 2022

La conversation a également porté, selon le ministère français des Affaires étrangères, sur la sécurité alimentaire dans la région, qui s’est détériorée en raison de la guerre russe en Ukraine. Dans ce contexte, le ministre français a souligné le travail de la France avec ses partenaires européens pour répondre aux besoins urgents de la Tunisie, notamment en matière de blé tendre.

A la une
Articles similaires