10.9 C
Tunisie
lundi, janvier 29, 2024

La Chine suspend sa coopération avec l’Amérique et Washington s’engage à réagir

- Publicité -
- Publicité -spot_img

En réponse à la visite de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, à Taïwan, la Chine a annoncé aujourd’hui, vendredi 5 août 2022, la suspension de la coopération avec les États-Unis dans un certain nombre de domaines, ce qui a poussé ces derniers à réagir.

- Publicité -

Le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé la suspension des pourparlers militaires et de sécurité avec Washington, ainsi que l’annulation des pourparlers sur le climat.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

Il a également annoncé la suspension de la coopération avec les États-Unis sur la lutte contre la drogue et sur l’immigration clandestine.

Pékin a également suspendu sa coopération avec les États-Unis sur le mécanisme de sécurité maritime.

D’autre part, le Conseil de sécurité nationale des États-Unis a déclaré que la Chine ne pouvait pas empêcher Washington d’opérer dans les mers et l’espace aérien.

Il a également déclaré : « Nous sommes prêts à répondre à toute escalade chinoise ».

Il est à noter que la visite de Nancy Pelosi sur l’île de Taïwan, revendiquée par la Chine, a duré moins de 24 heures, mais elle a provoqué la colère de Pékin.

Pékin considère l’initiative de Pelosi, la plus haute élue américaine à se rendre à Taipei en 25 ans, comme une provocation et une rétractation des promesses faites par les Etats-Unis à la Chine.

Pour sa part, Pelosi a fermement souligné que les États-Unis n’abandonneraient pas l’île, qui est constamment menacée par l’armée chinoise.

L’administration américaine a également assuré Pékin de son engagement envers la politique d' »une seule Chine » et a pris ses distances avec la visite de Pelosi à Taïwan, affirmant que la présidente de la Chambre des représentants américaine prend ses propres décisions.

Lire aussi  Arabie Saoudite : Détonation d'une ceinture explosive à Djeddah

Il convient de noter que la visite de Pelosi est la première d’un président de la Chambre des représentants des États-Unis à Taïwan depuis 1997, faisant d’elle la plus haute responsable américaine à visiter l’île en 25 ans.

A la une
Articles similaires