16.9 C
Tunisie
dimanche, janvier 28, 2024

Kais Said : « La Tunisie prête aux pays ce qui est inestimable avec l’argent des banques mondiales »

- Publicité -
- Publicité -spot_img

Le président de la République, Kais Said, a déclaré, lors de sa supervision du cortège pour célébrer la fête du drapeau pour l’année 2022, que « les diplômés de haut niveau s’engagent à émigrer à l’étranger en raison des perspectives limitées en Tunisie et du manque d’un climat propice aux travaux de recherche et leur obtention d’incitations encourageantes à l’étranger, ce qui nécessite d’ouvrir des horizons et de surmonter des difficultés de travail. « .

- Publicité -

Il a ajouté, lors de son allocution en présence de la Première ministre Najla Bouden, des membres du gouvernement, d’un certain nombre d’élèves émérites et de leurs parents, qu’il s’est rendu dans plusieurs forums internationaux mentionnant que la Tunisie « prête à ces pays des talents et des esprits qui sont pas valorisé pour de l’argent dans les banques du monde », soulignant l’importance du capital humain, qu’il qualifie de « richesse réelle et inépuisable » en raison de sa capacité à innover et à inventer dans tous les domaines, malgré des capacités matérielles limitées.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

Il a estimé que la réforme de l’éducation ne consistait pas à lancer un dialogue spécialisé animé par des experts, mais qu’elle devait être laissée aux experts de l’éducation et non à d’autres, appréciant ce que la nouvelle constitution comprenait dans la création d’un Conseil supérieur de l’éducation pour éloigner les jeunes, les étudiants et les chercheurs des calculs politiques.

Et il a mis en garde contre ce qu’il a appelé « la séquence cachée de la politique » dans les instituts et les écoles, et l’objectif de développer des programmes est devenu de créer des équilibres politiques au sein de la société.

Lire aussi  La météo du jeudi 21 juillet 2022

Et il a indiqué que « l’un des crimes les plus graves commis contre le peuple est de vider les esprits de la faculté de penser et de critique », estimant que l’ignorance intellectuelle n’est pas moins efficace que l’ignorance et la misère économique et sociale. de l’égalité des chances dans l’éducation pour tous.

A la une
Articles similaires