17.9 C
Tunisie
dimanche, janvier 28, 2024

Deux mois de prison pour Saleh Al-Majri, avec report de l’exécution

- Publicité -
- Publicité -spot_img

La chambre criminelle du tribunal de première instance de Jendouba a condamné le basketteur international Saleh Majri à deux mois de prison avec sursis à exécution, le libérant ainsi.

- Publicité -

Le mardi 26 juillet 2022, le joueur international, Saleh Al-Majri, a délivré à un juge d’instruction près le tribunal de première instance de Jendouba, une carte de dépôt en prison après avoir été arrêté et inculpé d’indigestion par un agent public.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

L’affaire remonte à la semaine dernière, lorsqu’une querelle est survenue le jeudi 22 juillet 2022, entre Mejri et une patrouille de la Garde nationale dans la région de Bousalem, après quoi Mejri a pris la fuite. Après consultation du Parquet du Tribunal de Première Instance de Jendouba, il a été inclus dans la perquisition.

Il a été arrêté dans la soirée du vendredi 23 juillet 2022, à Wadi Melis (sa ville natale), et a été placé en maison d’arrêt, et présenté le mardi 26 juillet 2022, à l’attention du Parquet, qui a délivré une carte de dépôt de prison pour lui, pour le poursuivre, ce qui s’est passé aujourd’hui.
Plusieurs militants de la société civile, sportifs et défenseurs des droits de l’homme avaient lancé une campagne sur le réseau social sous le slogan « #Sayeb Saleh » appelant à la libération de Saleh Al-Majri.

A la une
Articles similaires