16.9 C
Tunisie
dimanche, janvier 28, 2024

Commission électorale : La constitution du 25 juillet 2022 entre en vigueur

- Publicité -
- Publicité -spot_img

Mardi 16 août 2022, la Haute Autorité Indépendante pour les Elections a annoncé les résultats définitifs du référendum du 25 juillet, au cours duquel le peuple tunisien, en Tunisie et à l’étranger, a voté pour l’adoption d’une nouvelle constitution pour la République tunisienne.

- Publicité -

La Haute Autorité indépendante pour les élections annonçant aujourd’hui les résultats définitifs du référendum, la constitution du 25 juillet 2022 entrera en vigueur conformément aux exigences du chapitre 139 de celle-ci, qui stipule que « La constitution entre en vigueur à compter du date de la proclamation définitive du résultat du référendum par la Haute Autorité Indépendante pour les Elections.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

Le chef de la Haute Autorité Indépendante pour les Elections, Farouk Bouaskar, a annoncé, mardi 16 août 2022, lors d’une conférence de presse au siège de l’Autorité Subsidiaire à Tunis, les résultats définitifs du référendum sur la nouvelle constitution de le pays, où le taux de participation a été de « oui » 94,60 % (deux millions six cent sept mille huit cents), tandis que le taux de réponse pour non était de 5,40 % (148 000 et 723 pas de réponse).

Aujourd’hui, la commission a officiellement annoncé l’acceptation du texte de la nouvelle constitution de la République tunisienne, après avoir rendu les décisions préliminaires et d’appel sur les recours contre les résultats présentés par l’organisation IWatch et Horizons de Tunisie et le peuple veut le parti, sous réserve que son texte intégral soit publié au Journal Officiel de la République Tunisienne dans les prochaines heures.

Le nombre total d’électeurs qui ont voté le 25 juillet 2022 dans le pays et à l’étranger a atteint deux millions et 830 mille et 94 électeurs.

Lire aussi  Yasmine Zahi, la reine africaine des mathématiques

Le nombre d’articles annulés a atteint 56 mille 479, tandis que les livres blancs s’élevaient à 17 mille huit articles.

Bouaskar a également souligné que le référendum « s’est tenu dans le pays et à l’étranger de manière serrée, malgré les campagnes de scepticisme et les tentatives de confusion à des fins politiques », selon lui.

Bouaskar a souligné que la justice administrative a étendu son contrôle sur l’ensemble du processus référendaire, notant que certains partis politiques et organisations nationales se sont livrés à des campagnes de discrédit.

Il a déclaré que cibler la commission n’a pas découragé les membres de la commission de mener à bien le référendum de manière transparente et équitable, avec la participation de plus de 7 000 observateurs nationaux et étrangers.

Bouaskar a souligné que le référendum s’est déroulé dans une atmosphère démocratique et transparente, signe que la campagne référendaire n’a connu aucune violation affectant la conduite des résultats du référendum.

A la une
Articles similaires