11.9 C
Tunisie
dimanche, janvier 28, 2024

Après 10 ans, la Tunisie reprend ses exportations de phosphate vers des marchés européens

- Publicité -
- Publicité -spot_img

Pour le reste de l’année 2022, la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG) se concentrera sur la relance de ses clients traditionnels sur le marché mondial, grâce à une stratégie de sourcing au profit de plusieurs clients en produits en Asie et en provenance d’Europe.

- Publicité -

Après plus de 10 ans de suspension des exportations de phosphate de la Tunisie vers ces acheteurs, la priorité est de redémarrer les exportations commerciales de phosphate de la Tunisie, dans le cadre d’un plan visant à couvrir le reste de 2022, en expédiant vers les marchés mondiaux 300 mille tonnes de phosphate, indiquant la source de CPG en TAP.

- Publicité- Créer votre boutique en ligne avec Leetcorp

Dans ce contexte, CPG s’apprête à exporter près de 50 000 tonnes vers des clients en France, au Brésil et en Turquie avant la fin du mois de mai, les mêmes clients traditionnels que la Tunisie a perdus ces dernières années en raison de l’effondrement de la production nationale. a reculé à environ 4 millions de tonnes aujourd’hui, contre près de 8 millions de tonnes en 2010″, précise la même source.

Dans ce contexte, CPG s’apprête à exporter près de 50 000 tonnes vers des clients en France, au Brésil et en Turquie avant la fin du mois de mai, les mêmes clients traditionnels que la Tunisie a perdus ces dernières années en raison de l’effondrement de la production nationale. a reculé à environ 4 millions de tonnes aujourd’hui, contre près de 8 millions de tonnes en 2010″, précise la même source. Par ailleurs, le responsable a souligné la demande croissante que la Tunisie reçoit actuellement des commandes de la France, du Brésil, de la Turquie, de l’Indonésie et du Pakistan, notamment, en raison de la haute qualité des phosphates tunisiens dans l’agriculture « , un atout clé qui contribuera à la relance de clients traditionnels de la CPG et, partant, la reprise des exportations tunisiennes de phosphate », a-t-il ajouté. L’augmentation de la demande de phosphates tunisiens coïncide avec une hausse importante des prix des phosphates et des engrais sur les marchés mondiaux, « une situation qui pourrait corriger les équilibres financiers de la CPG, qui se sont dégradés ces dernières années », a relevé le responsable.

A la une
Articles similaires